Hommage à Christophe

Pu*** de 2017 !!!

Un peu beaucoup triste

Voilà le genre de billet dont on se passerait bien de la rédaction et qu’on aime surtout quand ils sont loin derrière ou devant. Mais ça on ne sait jamais quand ça arrive…

Si vous êtes un habitué de mon blog, vous n’êtes pas sans ignorer les origines de cette petite taupe roublarde qui m’évoquait « les classiques souvenirs de parties endiablées entre copains le mercredi après-midi » et me sert d’alter-ego virtuel.

J’ai été en fait bien trop évasif sur ce coup : Le personnage de Monty m’évoquait en réalité tous les souvenirs d’avec un copain en particulier. En fait de copain, c’était même plus encore…

On a dormi ensemble, testé et joué sur tant de consoles et d’ordinateurs jusque tard les samedi soir, lu et commenté tous les Mickey Parade & Pif Gadget qui passaient entre nos mains, joué à Attrap’ souris/Destins/Monopoly/Bonne paye, mené de monumentales batailles de pétards, découvert ensemble l’art du Vs fighting avec Street fighter 2 sur la Super Nintendo, joué les Blues brothers (Aucun lien avec le célèbre métrage, c’était le nom de notre petit groupe)…

Beaucoup d’éléments du Végétaré sont un énorme clin d’œil à cette époque. Outre les références cité, on a passé un temps hallucinant à geeker sur Retour vers le futur puis à imaginer des suites par exemple.

On a fait tellement de trucs dit normaux pour notre âge qu’on en oubliait jusqu’à la maladie qui le rongeait de naissance. Le genre de maladie qui vous cloue dans une fauteuil et pour laquelle on donne tous les ans à la téloche alors qu’on sait qu’elle ne laisse jamais aucune chance…

L’ami Christophe vient donc de nous quitter à l’age de 37 ans 🙁

Il me faut surtout rendre hommage à son courage, car cette saloperie de maladie n’a jamais entamé ni son moral et surtout pas son goût de la vie. Un handicap pareil ne l’a jamais empêché de faire bien des choses et de s’instruire en permanence. Quand je pense parfois à comment des petites âneries de rien du tout arrivent aujourd’hui à me pourrir l’existence, je devrais repenser plus souvent à comment on traversait le village à toutes blinde juchés à trois sur son fauteuil roulant poursuivi par une maman en furie et que tu rigolais à gorge déployée…

Adieu à toi mon pote. La vie nous a fait nous éloigner plus que l’on aurait dû tout faire pour éviter quand tu étais encore là. Et même si l’on s’était limite perdu de vue, ça ne m’empêchera pas de penser qu’il y aura toujours un peu de toi dans ce que je créée comme ce modeste blog…

Tu salueras « l’ami du ciel » s’il est dans un bon jour 😉

Taggé , , .Lien pour marque-pages : Permaliens.

3 réponses à Hommage à Christophe

  1. Яodolphe dit :

    Navré de lire ce genre de billet 🙁
    Comme tu le dis, on devrait réfléchir un peu plus sur la gravité de nos petits malheurs quotidiens…
    Courage mon pote et sincères condoléances à sa famille et ses amis.

  2. Monty dit :

    Le pire, c’est que le quotidien et ses petites misères de rien du tout reviennent très vite 🙁

    Ça représente un sacré défi que d’essayer de relativiser en permanence, à tout le moins régulièrement. Mais ça doit valoir le coup d’essayer…

    En tout cas, merci pour ce petit mot réconfortant Roro 😉

  3. Ping :Annonce super Méga-importante concernant le Végétaré – Le Végétaré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Veuillez résoudre ce problème pour continuer : *